»
S
I
D
E
B
A
R
«
Le meilleur du web : Ce que l’on ne dit jamais des rencontres au PSE
12/12/2009

Je suis rentrée épuisée mais heureuse de mes quelques jours à Prague pour le congrès du PSE. Pas eu le temps encore d’écrire mes impressions. Heureusement mon ami Fabrice Jamar l’a fait. Je vous invite à lire son billet “Ce que l’on ne dit jamais des rencontres au PSE“, billet plein d’humanité et de passion, comme il l’est lui-même. Continue Fabrice ! C’est toujours un plaisir de te voir et de te lire.

Prague_2

Congrès du PSE : toutes mes tweets au même endroit et en français!
11/12/2009

Le 8ème Congrès du PSE vient de commencer! Suivez-le sur Twitter avec le hashtag #pescongress ou en direct sur www.pes.org Bonjour de Prague! 9:42 7 décembre from web

Le congrès du PSE est neutre en émissions carboniques. http://www.pes.org/fr/news/pes-hold-carbon-neutral-congress-prague 9:47 am Dec 7th from web

Paroubek, ex-premier ministre tchèque ouvre à présent le congrès 9:55 7 décembre from web

Notre bien-aimé président PNR – Poul Nyrup Rasmussen – entre sur scène 10h00 le 7 décembre from web

Rasmussen: Aujourd’hui je veux faire un pacte avec vous pour trouver et définir une nouvelle orientation pour nos sociétés progressistes 10:19 7 décembre from web

Rasmussen: une société progressiste doit mettre l’égalité des sexes au centre de ses priorités 10:20 7 décembre from webPrague_3

Rasmussen: En ce qui concerne la crise financière, le retour au statu quo n’est pas une option 10h23 le 7 décembre from web

Le président du PSE explique comment se sont passées les négociations sur la sélection de Catherine Ashton en tant que Haute représentante 10h26 le 7 décembre from web

Rasmussen: C’est un mythe de croire que l’économie de marché, en particulier les marchés financiers, aurait une tendance à l’équilibre 10h28 le 7 décembre from web

Rasmussen: La spéculation financière ne doit plus jamais entraîner nos sociétés à la dérive. Jamais plus. 10h28 le 7 décembre from web

Rasmussen: les piliers les plus importants de notre projet sont la croissance verte, l’éducation et l’égalité des sexes 10h36 le 7 décembre from web

La salle se lève et applaudit lorsque que le président du PSE, Poul Nyrup Rasmussen, dit que nous devons avoir un candidat commun pour le prochain président de la Commission 10h42 le 7 décembre from web

La devise de Zapatero: «Je suis féministe parce que je suis socialiste”. Une société progressiste n’est pas possible sans l’égalité des sexes 11h23 le 7 décembre from web

J’ai beaucoup aimé le panel 1 du congrès, de grandes idées pour l’avenir par Aubry, Bersani, Gilmore, Gabriel et Thorning-Schmidt 12:12 7 décembre from web

Le président du groupe socialiste, Martin Schultz , s’adresse au congrès en trois langues : allemand, français et anglais. Chapeau! 12:17 7 décembre from web

Poul Nyrup Rasmussen est réélu à la présidence du Parti socialiste européen! Je suis très contente :)12:41 7 décembre from web

Poul N. Rasmussen reçoit un bouquet de roses rouges de la part de la présidente du PSE Femmes, Zita Gurmai. C’est chouette que les hommes reçoivent aussi des fleurs au PSE 12:44 7 décembre from web

Je trouve que le président du PSE, Poul Nyrup Rasmussen, est l’un des politiciens les plus enthousiasmants qu’il y ait. Très heureuse qu’il reste notre leader 12h49 le 7 décembre from web

Au 2ème panel sur les sociétés progressistes, 3 des 5 intervenants sont des femmes qui ont la trentaine. Dynamique et motivant 4:04 pm Dec 7th from web

« Si vous racontez un conte de fée à un enfant et que vous n’y croyez pas vous-même, alors l’enfant n’y croira pas non plus » Petroula Nteledimou 4:17 pm Dec 7th from web

Le 2ème jour du congrès commence. J’’ai beaucoup apprécié hier, j’ai hâte de voir le programme d’aujourd’hui http://tr.im/Hmm0 10h11 le 8 décembre from web

Poul Nyrup Rasmussen: « Quelques part, nous sommes tous des bourreaux de travail dans le mouvement social-démocrate » 10h14 le 8 décembre from web

L’économiste Jeffrey Sachs: « La social-démocratie s’est avérée être le modèle économique le plus réussi au monde” http://tr.im/GZHt 10h16 le 8 décembre from web

Des résumés des panels d’hier sont disponibles ici: http://www.pes.org/en/blogs/pes-blog 10h19 le 8 décembre from web

et les photos du congrès sont disponibles là: http://www.pes.org/en/galleries/pes-congress-2009 10h20 le 8 décembre from web

Howard Dean s’adresse au congrès: « Le marché libre n’est pas suffisant pour réaliser la justice sociale. Il nous faut un nouveau New Deal » 10h32 le 8 décembre from web

Nabil Shaat du Fatah se fait applaudir chaleureusement par le congrès 10h38 le 8 décembre from web

P.N. Rasmussen: j’aurais aimé pouvoir maintenant donner la parole à notre parti israélien 10h55 le 8 décembre from web

Le premier ministre australien, Kevin Rudd s’adresse au congrès 10h55 le 8 décembre from web

Commence maintenant le panel sur la campagne « les Européens pour la réforme financière ». REGULEZ LA FINANCE MONDIALE MAINTENANT! http://europeansforfinancialreform.org/ 11h33 le 8 décembre from web

Elio Di Rupo (PS, BE): Tout reste à faire pour réguler les marchés financiers. La montagne a accouché d’une souris. 11h37 le 8 décembre from web

Di Rupo: Nous devons combattre le néo-libéralisme avec une énergie renouvelée. 11h41 le 8 décembre from web
Di Rupo: Non à cette société de stress, de maximisation du profit. 1/2 11h44 AM le 8 décembre from web

Di Rupo: On est en train de rendre dingue, fou stressé les gens. Nous voulons une société plus humaine 2/2 11h44 AM le 8 décembre from web

«La stabilité financière ne peut se faire au détriment de la justice sociale» Ivari Padar, leader du parti social-démocrate estonien 11h51 le 8 décembre from web

La députée européenne française Pervenche Berès, experte ECOFIN, parle maintenant!  11h52 le 8 décembre from web
Berès: Nous ne sommes pas à la hauteur de l’enjeu. Les choses semblent recommencer comme si rien ne s’était passé 11h53 le 8 décembre from web

Berès: Pourquoi tout produit doit passer des contrôles pour entrer dans nos marchés, tous sauf les produits financiers? 11h56 le 8 décembre from web

Andreas Schieder (Autriche): La crise montre l’échec de l’idéologie selon laquelle on privatise les profits et collectivise les pertes 11h59 le 8 décembre from web

Le PSE a élu sa nouvelle présidence!  La liste complète des membres se trouve ici: http://tr.im/H07R 12h05 le 8 décembre from web

Berès: L’enjeu de cette campagne (pour la régulation financière) est d’en faire une campagne militante 1/2 12h30 le 8 décembre from web

Berès: Ce ne sont des questions complexes que parce qu’on ne veut pas qu’on s’en mêle ! 2/2 12h31 le 8 décembre from web

Tous les documents du Congrès et les résolutions se trouvent ici: http://tr.im/HmpL 12h35 le 8 décembre from web

Javier Moreno du Forum progressiste mondial présente les Européens pour la réforme financière campagnehttp://europeansforfinancialreform.org/ 12h37 le 8 décembre from web

Signez l’appel “Réguler la finance mondiale maintenant!” http://tr.im/Hmq4 12h38 le 8 décembre from web

Séance de clôture du congrès commence maintenant. Vous pouvez la suivre en direct ici: www.pes.org 2:22 pm Dec 8th from web

Sergueï Stanichev, ancien premier ministre bulgare: Où voulons-nous en être an tant que famille politique au prochain congrès du PSE ? 2:27 pm Dec 8th from web

Philip Cordery a été unanimement réélu Secrétaire Général du PSE. Bravo Philip! 2:32 pm Dec 8th from web

Ruairi Quinn est réélu trésorier du PSE 2:35 pm Dec 8th from web

Adrian Severin (vice-président du groupe socialiste au PE): Nous avons besoin d’un PSE qui soit une véritable architecture de la démocratie transnationale européenne 2:37 pm Dec 8th from web

Severin: Je crois vraiment que l’avenir de la social-démocratie se trouve dans l’Europe 2:40 pm Dec 8th from web

Marije Laffeber (secrétaire internationale néerlandaise). Ces deux jours m’ont beaucoup inspirée 2:41 pm Dec 8th from web

Commissaire Vladimir Spidla: Nous ne devons pas aller vers le centre, nous devons devenir le centre.2:45 pm Dec 8th from web

Anna Paola Concia (Rainbow Rose), seul députée ouvertement lesbienne au Parlement italien s’adresse au congrès 2:49 pm Dec 8th from web

AP Concia: Les droits sociaux et civils doivent toujours aller de pair. Les électeurs reconnaissent ceux qui se battent pour leurs valeurs 2:50 pm Dec 8th from web

Janna Besamusca (SG ECOSY): Le chômage des jeunes à l’heure actuelle en Europe est deux fois plus élevé que la moyenne 2:51 pm Dec 8th from web

Zita Gurmai (Pres. PSE femmes): il est plus important que jamais que nous soyons à l’écoute de nos membres, de nos militants et de la jeune génération. 2:57 pm Dec 8th from web

Jiri Paroubek: «Le tchèque est devenue la langue internationale de ces deux derniers jours » Merci Jiri pour ce fabuleux congrès :) 3:01 pm Dec 8th from web

Paroubek: Nous avons beaucoup d’attentes pour la présidence espagnole de l’Union européenne (1er semestre 2010) 3:06 pm Dec 8th from web

Maintenant, Poul Nyrup Rasmussen (PNR), commence le discours de clôture du congrès # 3:08 pm Dec 8th from web
PNR remercie toute l’équipe du secrétariat du PSE, un par un :) 3:11 pm Dec 8th from web

PNR: Il y a à présent 25.000 militants du PSE. Je rêve qu’au prochain congrès nous soyons 50.000 3:14 pm Dec 8th from web

PNR: le siècle qui commence sera le notre. Le 21ème siècle sera le siècle progressiste 3:14 pm Dec 8th from web

PNR: Au cours des années à venir, nous allons changer l’Europe et ses priorités 3:20 pm Dec 8th from web

Nous ne permettrons pas que le marché nous guide parce qu’il n’a pas de visage. La social-démocratie, c’est donner un visage humain au marché. 3:21 pm Dec 8th from web

Nous ne voulons pas éviter le marché, mais nous voulons nous assurer que le marché soit le serviteur du peuple et non son maître. 3:21 pm Dec 8th from web

Nous serons le parti de l’engagement, de la liberté, de l’espoir et de l’humanité 3:23 pm Dec 8th from web

très émue par les derniers mots de Poul Nyrup Rasmussen. Une pensée à mes grand-parents républicains espagnols. Merci Poul d’être si enthousiasmant 3:26 pm Dec 8th from web

Le congrès du PSE est fini :( merci d’avoir suivi mes tweets. J’ai hâte d’être au conseil l’année prochaine ! 3:37 pm Dec 8th from web

Ashton haute représentante : non, femme n’est pas synonyme d’incompétence
23/11/2009

La nomination de Catherine Ashton en tant que haute représentante pour la politique étrangère de l’UE en a surpris plus d’un. J’entends ici et là ce qu’on entend toujours lorsqu’une femme obtient un poste de haut niveau, qu’elle soit compétente ou pas : « Ashton a été nommée uniquement parce que c’est une femme. Elle n’a pas les compétences nécessaires pour ce poste ». A mon avis, ces deux accusations sont fausses.

Lady Ashton n’a pas été nommée uniquement parce que c’est femme.

Dans une colonne publiée dans le Taurillon, Fabien Cazenave dit que Catherine Ashton a été choisie d’abord parce que c’est une femme et ensuite parce que les Britanniques n’ayant pas réussi à imposer Tony Blair au poste de Président du Conseil européen, on leur aurait donné en “lot de consolation” le poste de haut représentant. Je ne suis pas d’accord avec cette analyse. Ashton a été nommée parce que :

  • premièrement, il était convenu que le poste irait à une personne issue de la famille du PSE ;
  • deuxièmement, il était entendu que le haut représentant aurait plus d’impact sur la scène internationale s’il venait d’un grand pays.

Parmi les quatre plus grands pays européens, seul le Royaume-Uni est gouverné par le centre-gauche. Il était donc logique que le haut représentant vienne de là. David Miliband, le ministre britannique des Affaires étrangères, était un candidat idéal, d’autant plus qu’il est plus jeune que la plupart des politiciens de premier ordre, mais il ne voulait pas du poste. Ensuite, Lady Ashton travaille déjà à Bruxelles en tant que commissaire européenne pour le Commerce. Enfin, oui, effectivement, c’est une femme de sexe féminin. Mais à mon sens, ce dernier aspect n’est pas celui qui a eu le plus d’importance dans sa nomination.

Lady Ashton a toutes les compétences nécessaires pour le poste.

Elle a occupé depuis dix ans de nombreuses fonctions gouvernementales et parlementaires en tant que secrétaire d’Etat, leader de la Chambre des Lords et Lord-présidente du Conseil. En plus de cette expérience nationale, elle est commissaire européenne pour le Commerce depuis un an, position qui implique notamment la négociation d’accords de commerce internationaux au nom de l’UE. Sur la scène nationale, je n’ai jamais vu d’homme nommé ministre se faire critiquer pour son manque d’expérience ou de compétence dans le domaine du portefeuille qu’on lui attribuait. Que cela plaise ou non, force est de constater que les positions de pouvoir ne sont pas attribuées en fonction de critères de compétence mais en fonction de critères politiques. Pourquoi cela serait-il différent pour l’UE ?

Les accusations injustes qui ont été proférées contre Lady Ashton m’ont rappelé une affaire qui m’avait marquée lorsque j’étais encore petite fille : la nomination d’Edith Cresson en tant que Premier ministre français en 1991 (on n’a jamais féminisé l’appellation, étonnamment). Elle a été la première femme -et la seule jusqu’à maintenant- à être nommée à ce poste en France. Sa nomination par Mitterrand avait été considérée comme courageuse –pour ne pas dire osée. Les attaques dont elle a été victime étaient complètement démesurées. Même si je n’étais encore qu’une enfant, j’ai compris que la violence des critiques qui lui étaient faites, était en bonne partie due au fait que c’était une femme. C’était il y a 18 ans. Je n’ai pas l’impression que nous ayons fait beaucoup de progrès depuis quant à l’acceptation des femmes à des postes de pouvoir. Alors, de grâce, donnez à Lady Ashton une chance. Laissez-la montrer de quoi elle est capable. Vous pourriez bien être surpris(es).

MISE A JOUR : Fabien Cazenave a répondu à cet article. Il trouve que je l’ai accusé injustement de machisme. Ce n’était pas mon intention, puisque je le mets dans la première catégorie, celle des gens qui disent qu’Ahton a été choisie d’abord parce que c’est une femme. Mais il est vrai que le titre de mon article engendre un certain amalgame. Je m’en excuse donc. La réponse de Fabien est à lire ici.

Forum 2009 des militants du PSE : résumé en images
17/09/2009

Forum 2009 des militants du PSE : Le défi de l’égalité pour tous
16/09/2009

Au forum des militants du PSE ce week-end, j’ai assisté à l’atelier intitulé « Vers une société plus juste – Le défi de l’égalité pour tous ». Cette session a été particulièrement rafraichissante, donnant l’opportunité à l’audience d’interagir avec le panel des intervenants dès le début de l’atelier. Pas de long discours mais un vrai débat. Parmi les intervenants, il y avait Rhonda Donaghey (SIPTU, Irlande), Lisa Pelling (Groupe de recherche de la FEPS), Michael Leiblfinger (Rainbow Rose) et Niall Crowly (Ancien directeur de l’autorité irlandaise pour l’égalité).

Ballons PSE flottant au-dessus du Trinity college

Ballons PSE flottant au-dessus du Trinity college

Selon Niall, en ces temps de difficultés économiques, malheureusement les gouvernements ont tendance à diminuer le financement des programmes en faveur de l’égalité, qui sont trop souvent considérés comme des politiques secondaires que l’on peut uniquement se permettre en temps de prospérité. Cependant, d’après Niall, une « crise de l’égalité » a précédé et mené à la crise économique que nous vivons actuellement. Des études montrent que les politique en faveur de l’égalité ne bénéficient pas uniquement aux populations vulnérables mais à la société toute entière dans la mesure où une société plus égalitaire est une société plus paisible, plus saine et plus heureuse. C’est pourquoi nous devrions mettre l’égalité au centre du débat public en Europe et protéger les infrastructures en place pour la mettre en œuvre.

Au sujet de la discrimination à l’égard des immigrés, Lisa Pelling a suggéré que nous changions la manière dont nous regardons l’immigration. Nous avons besoin de l’immigration dans la mesure où nos sociétés vieillissent et que notre population diminue. L’immigration est donc une chance pour nous. Nous devrions même être fiers que tant de personnes choisissent d’immigrer en Europe. Rebondissant sur les paroles de Lisa, un participant a dit que nous devrions réaffirmer que tout citoyen a le droit à la liberté et au bien-être où qu’il se trouve dans le monde. Il a ajouté que nous devrions affirmer clairement que les pays qui ne respectent pas les droits LGTB sont tout simplement des pays qui ne respectent pas les droits de l’homme.

En ce qui concerne les personnes handicapées, Niall a souligné que nous n’en sommes toujours pas au point où s’adapter à la différence nous semble être une évidence. Pour que cela fasse partie de nos réflexes, nous avons besoin de politique publiques fortes. Rhonda a clôturé l’atelier en appelant les participants à agir au jour le jour pour des sociétés plus égalitaires afin que dans cinq ans nous puissions avoir un Parlement européen plus varié, libéré des partis d’extrême-droite.

Bloguera ce weekend depuis le Forum 2009 des militants du PSE
11/09/2009

Ce weekend, je bloguerai depuis le forum des militants du PSE à Dublin. Co-organisé par le PSE, la FEPS et le Parti travailliste irlandais, l’évènement rassemble près de 300 militants progressistes européens pour discuter de la vision de la gauche pour le futur de l’Europe. Ce soir nous avons rendez-vous au parlement irlandais pour la session d’ouverture. Suivront deux jours d’ateliers sur le campus du Trinity college. Les thèmes de ces sessions incluront : un pacte social et pour l’emploi, un plan de relance pour l’Europe et un nouvel ordre mondial,  l’égalité des chances, et la préservation de l’environnement pour les générations futures.

Les articles seront d’abord publiés en anglais sur www.eurosocialist.eu. Des traductions seront faites mais sans doute avec un peu de délai.

Tu veux en savoir plus sur les militants du PSE ? Clique ici !

Une analyse pertinente, exhaustive et synthétique des élections européennes
27/06/2009


J’ai découvert sur le site du think-tank FEPS une analyse des élections européennes qui me semble fort pertinente et relativement exhaustive, tout en étant assez synthétique ce qui est toujours appréciable. Pour ceux qui peuvent lire l’anglais, vous trouverez l’analyse de la FEPS en cliquant ici.

Comme un air de déjà-vu : du coup de tonnerre de 2002 à la claque de 2009
15/06/2009

Ces élections m’ont laissé un arrière-goût de déjà-vu. Tandis que les commentateurs rivalisent de superlatifs pour qualifier le score décevant des socialistes européens: défaite, débâcle, déroute, claque, coup de massue… une expression me vient en tête, une expression qui m’avait tant marquée il y a maintenant 7 ans : « comme un coup de tonnerre ». C’est le titre d’un documentaire sur la campagne de Lionel Jospin à l’élection présidentielle de 2002. Une équipe de journalistes l’avait suivi les six derniers mois de sa campagne, jusqu’au coup de tonnerre final: Chirac en premier, Le Pen en deuxième avec près de 20% des voix, Jospin en troisième à 17,4%, éliminé. Plus qu’un coup de tonnerre, cet évènement a été un véritable électrochoc pour moi, comme pour toute une génération de jeunes Français. J’habitais à Grenoble où j’étudiais les sciences politiques. Comme beaucoup, je n’avais pas voté. J’étais loin de mon bureau de vote à Paris. Mes parents étaient en vacances. Eux non plus n’avaient pas voté. Mon frère non plus. En fait, pour la première fois, personne dans ma famille – pourtant si civique d’habitude – n’avait voté. Oui voilà, c’était les vacances. Les parisiens étaient partis. Ils s’étaient dit qu’ils reviendraient voter pour le deuxième tour puisque le deuxième tour voyait toujours s’opposer le candidat du RPR/UDF et celui du PS. Seulement voilà, nous étions tellement nombreux à nous être dit cela que l’inimaginable est arrivé. Le PS éliminé. Pire, le PS dépassé par l’extrême droite. Comme des millions de sympathisants de gauche, j’ai été terrifiée. C’est à ce moment là que j’ai décidé de m’engager en politique.

Alors oui, les élections européennes de 2009 me rappellent étrangement le goût amer de l’élection présidentielle française de 2002 :

  1. Une tendance pourtant favorable à la gauche. Jospin avait fait du bon boulot. Premier ministre depuis 5 ans – un record en France – il avait fait passé des lois importantes comme les 35h et la couverture maladie universelle. Il était assez populaire. Le PS était fort, avait un bon bilan et avait donc une avenue devant lui, tout comme les partis du PSE cette année. En ce contexte de crise économique, où la majorité des gouvernements européens sont à droite, en ces temps où les plus libéraux en viennent à adopter des méthodes traditionnellement socialistes, les partis de centre-gauche partaient favoris. Newsweek titrait « We Are All Socialists Now ». Pourtant, les partis membres du PSE ont subi de lourdes défaites dans la plupart des pays européens.
  2. Une abstention forte qui pénalise la gauche. C’était les vacances en 2002. En 2009, les élections européennes sont tombées pendant le long week-end de la pentecôte. Il faisait beau. Résultat, une abstention record dans les deux cas. Dans les deux cas aussi, le sentiment que les enjeux n’étaient pas importants, peu lisibles en tout cas. En 2002, on se demandait pourquoi aller voter au premier tour de l’élection présidentielle quand il ne faisait aucun doute que le deuxième tour présenterait un choix entre les candidats du RPR/UDF et du PS. Parce que ça avait TOUJOURS été comme ça. En ce qui concerne les élections européennes, c’est bien connu, les enjeux ne sont pas clairs, on ne comprend pas bien à quoi ça sert. De plus, un taux fort d’abstention dessert plus la gauche qu’il ne dessert la droite. Les électeurs de droite sont plus disciplinés et loyaux. Les personnes âgées votent le plus souvent à droite et vont toujours voter, elles. Les jeunes, qui votent plus majoritairement à gauche, sont aussi ceux qui vont le moins voter.
  3. Une gauche divisée qui se tape dessus. En 2002 comme en 2009, de nombreux électeurs de gauche avaient voté pour les Verts. Traditionnellement, au premier tour de l’élection présidentielle, les électeurs de gauche papillonnent. Ils votent pour les Verts, le PC ou plus à gauche encore, parfois parce que le discours de ces partis les attire plus, parfois pour donner un avertissement au PS. Au premier tour, on se lâche. Au second tour, on vote utile. Les élections européennes sont comme un premier tour d’élection présidentielle : le vote de gauche y est éclaté. En 2002 comme en 2009 aussi, les différents partis de gauche se sont fait la guerre entre eux plutôt que contre la droite.

Enjeux peu lisibles, abstention record, division de la gauche : même recette, même résultat, une défaite des partis socialistes au profit des plus petites formations de gauche. Il s’agit d’une grille d’analyse parmi d’autres. Elle n’a pas prétention à être exhaustive. J’en utiliserai d’autres. Il y a tellement à dire sur ces élections.

J+2: Chypre, Italie, Lettonie, Malte et Slovaquie
6/06/2009

Troisième jour des élections européennes.
Aujourd’hui, les citoyens de Chypre, d’Italie, de Lettonie, de Malte et de Slovaquie sont appelés aux urnes.
Bonne chance à tous les partis membres du PSE!

Le président du PSE fait un tabac au meeting du PS à Lille
5/06/2009

“Le but de la droite, c’est de dépolitiser l’Europe. C’est de réduire l’Europe à une institution pour le marché libre. Dépolitiser l’Europe, c’est leur stratégie. Notre stratégie, c’est l’opposé. Notre stratégie, c’est de politiser l’Europe. C’est de donner aux gens un vrai choix politique.”

»  Substance: WordPress   »  Style: Ahren Ahimsa
© Eurosocialiste 2010. Tout ce qui est publié sur ce blog est mon opinion personnelle et ne représente pas nécessairement les vues de mon employeur ou de ses clients. Le contenu de ce blog a été révisé par Fabtrad (fabtrad @ gmail.com)